Droit de réponse au Figaro

25 Mai 2012

Madame Elsa Bembaron a signé un article gravement diffamatoire à l’encontre de Krief Group dans le Figaro Economique du jeudi 24 mai 2012.

A ce jour, notre société n’a reçu signification d’aucun jugement de mise en redressement judiciaire. Krief Group ferait en outre immédiatement appel du jugement, puisqu’ayant abstenu l’accord de radiation, de désistement ou de report de toues les parties dans la procédure concernée.

Le titre « Fin de partie pour l’ancien repreneur d’Heuliez » ne correspond pas à la situation de l’entreprise et est gravement préjudiciable aux intérêts de notre groupe et de ses salariés.

Aucune procédure en cours n’a retenu les prétendues erreurs de gestion évoquées dans votre article à l’encontre de Krief Group, ni les prétendues fautes d’apport de fonds prévus. Les jugements prononcés n’ont pas repris cette thèse et l’article incriminé est donc dépourvu de tout fondement.

Enfin, il est peu objectif d’évoquer les dossiers difficiles sans ne jamais citer les cas de sociétés et de sauvetages de nombreuses entreprises soutenues par le Group Krief, dans un souci permanent de performance, de préservation de l’activité et de sauvegarde des emplois.